Les femmes et la finance, un moyen de favoriser de nouvelles sources de croissance économique

Le renforcement du rôle des femmes dans le secteur financier est l'une des clés de la promotion de la croissance économique. Les femmes sont peu représentées au niveau du système financier. Elles sont souvent présentes dans les conseils d'administration des banques et des régulateurs. Découvrez les différentes raisons qui entrainent ce comportement dans cet article et la raison pour laquelle les femmes doivent être plus intégrées dans l'administration financière.

Raisons de l’absence des femmes dans le domaine de la finance

Dans tous les pays, les femmes comme les hommes doivent avoir accès aux services financiers pour investir dans leur famille et leur entreprise. Mais aujourd'hui, dans le monde, 42 % des femmes n’appartiennent pas au système financier formel. Le manque d'accès aux services financiers bloque ainsi les femmes de la finance et rend plus difficile leur ascension dans la finance. Cela a pour grave conséquence de freiner le développement. Les femmes ont tendance à investir une plus grande partie de leur argent dans l'éducation, les soins de santé et le bien-être des enfants. Ces priorités ne renforcent pas seulement leurs familles, mais sous-tendent également la force à long terme de la société.

Avantages de la participation des femmes à la finance ?

Une plus grande inclusion des femmes en tant qu'utilisatrices, prestataires et régulateurs des services financiers auraient des avantages au-delà de la résolution des inégalités entre les sexes. En effet, contrairement aux hommes, les femmes analysent mieux avant de dépenser. Une autre des plus grandes réussites financières des femmes réside dans leur capacité à reconnaître leurs erreurs, ce qui les amène à rester prudentes sur ce qu'elles ne savent pas. Quant à la manière dont les femmes se protègent, elles ont tendance à être plus préoccupées par l'avenir que les hommes. Cela constitue un excellent moyen pour elle de mieux anticiper toute action financière qui pourrait leur nuire dans l’avenir. Enfin, elles ont une faible tolérance au risque et donc elles prennent des décisions plus prudentes.